Interprétation
 

Interprétation simultanée

  • Quand – L’interprétation simultanée est la forme d’interprétation la plus fréquemment utilisée lors de manifestations multilingues comme les conférences internationales, les congrès ou les séminaires d’entreprises ou d’organisationsInterpreter internationales.
     
  • Comment – Dans ce type d’interprétation, au moins deux interprètes par paire de langues travaillent dans une cabine insonorisée, suivent les propos de l’orateur à l’aide de leurs écouteurs et restituent dans une autre langue le contenu de ce qu’ils entendent. Les interprètes se relaient à intervalles réguliers afin de pouvoir soutenir le degré extrême de concentration nécessaire à une telle prestation.
     
  • Pourquoi – L’avantage de cette manière de procéder réside dans le fait que l’orateur peut poursuivre l’intégralité de son exposé sans aucune interruption pendant que les auditeurs présents dans la salle suivent l’interprétation, pratiquement en temps réel, à l’aide de leurs écouteurs.

Interprétation consécutive

  • Quand – Ce type d’interprétation est utilisé lors d’événements officiels, de réceptions, de cérémonies de remises de prix ou de banquets, c’est à dire à chaque fois qu’une interprétation ininterrompue n’est pas requise.
     
  • Comment – Durant son exposé, l’orateur fait régulièrement des pauses durant lesquelles l’interprète restitue ce qu’il vient d’entendre et qu’il a noté à l’aide d’une technique spécialement développée pour l’interprétation. Les passages de discours sont de longueur variable et peuvent durer jusqu’à 30 minutes.
     
  • Pourquoi – En règle générale, les interprétations consécutives sont utilisées lors d’évènements officiels quand le niveau rhétorique pratiqué par les orateurs est aussi important que le contenu du discours.

L’interprétation consécutive est, sans doute, la discipline d’interprétation la plus exigeante. Elle est souvent qualifiée de discipline reine de la profession. Elle n’est utilisée que relativement rarement et pour de brèves missions d’interprétation dans la mesure où elle prend beaucoup de temps.

Interprétation de liaison

  • Quand – A l’occasion d’une réunion de travail de partenaires d’affaires venant de différents pays ou quand il s’agit d’assister des visiteurs étrangers. Cette technique s’utilise par exemple pour :
     
       o l’introduction de nouvelles méthodes de production
       o le développement de nouveaux produits
       o la négociation de contrats
     
  • Comment – L’interprète travaille à proximité immédiate du client et de ses partenaires d’affaires et sert d’intermédiaire linguistique entre les deux parties. Très souvent, tous les participants à la réunion ainsi que l’interprète sont réunis autour d’une table, ce dernier restitue alors, par courtes interventions, ce qui a été dit.
     
  • Pourquoi – De cette manière, les idées sont formulées de manière naturelle et spontanée. Les solutions apparaissent alors au cours de la conversation en présence de tous les participants à la réunion.

Interprétation de chuchotage

  • Quand – Cette technique d’interprétation ne convient que pour de très petites manifestations d’une durée brève.
     
  • Comment – Le chuchotage est une forme d’interprétation simultanée sans recours aux cabines d’interprètes. L’interprète chuchote la traduction orale à l’oreille d’un ou de deux auditeurs en même temps ou peut également utiliser une installation de chuchotage. Les auditeurs entendent alors l’interprétation au moyen d’écouteurs.
     
  • Pourquoi – Le chuchotage ne devrait être utilisé que si l’installation d’une cabine est impossible pour des raisons de place. Cette technique est souvent considérée comme dérangeante par les personnes présentes dans la mesure où, durant toute la réunion, de nombreux participants entendent en même temps aussi bien l’orateur que l’interprète. Ce qui est particulièrement pénible et fatiguant pour les auditeurs comme pour l’interprète.
     

 

 
english - deutsch - français